La symbolique du tatouage Yakuza

Avoir un tatouage est devenu très à la mode et en vogue depuis quelques années. Pourtant, il a son origine et sa propre histoire chez plusieurs peuples ou certains groupes d’individus comme le yakuza.

Ce dernier a sa symbolique en termes de tatou et il sera intéressant de découvrir cette pratique, sa signification, ses variantes…

Le Yakuza

Le mot « Yakuza » connaît plusieurs origines et au début les yakuza étaient composés des personnes défavorisées et exclues de la société.

L’origine est apparue également dans un jeu de cartes, tiré d’une association de jeux de cartes japonais dont le but est d’additionner les cartes pour que l’unité s’approche le plus de 9.

Pour être plus explicite, le Ya veut dire 8, Ku signifie 9 et Za est proche du San qui veut dire 3. Au total, cela fait 20, ce qui donne un score de 0. Dans la règle du jeu, ce chiffre signifie perdant ou bon à rien…

Dans la terminologie légale au Japon, ce mot est défini comme un groupe violent ou un membre d’une organisation criminelle japonaise. Il désigne par extension tous les voyous du Japon.

C’est une très grande organisation ç par le monde et elle ne se cache pas. Beaucoup d’entre eux, et surtout les parrains, passent leurs vacances en France.

Le Yakuza et leurs tatouages

En termes de tatouages, 73 % des Yakuzas sont tatoués. C’est une sorte de test d’endurance que l’on fait subir pour évaluer le courage.

Il témoigne d’un signe d’appartenance, de filiation et de loyauté et il existe même un rituel de tatouage dont le plus connu au Japon est l’« irezumi ».

Les Bakuto sont faits pour ceux qui travaillent en ville, dans les foires ou au marché. C’est une sorte de cercle noir sur le bras, à chaque crime accompli. Les Tekiya sont pour ceux qui travaillent sur les routes.

C’est un acte douloureux et irréversible, mais il se fait de manière traditionnelle. Il se fait par des faisceaux d’aiguilles ou par un acier inoxydable fabriqué à la main. Il peut prendre du temps, quelques mois, voire quelques années, selon l’étendue du dessin.

Actuellement, de moins de moins de yakuzas se font tatouer ou adoptent le tatouage type occidental, moins douloureux.

Les thèmes les plus utilisés dans le tatouage du Yakuza

Le tatouage montre une partie essentielle des coutumes des Yakuza et certains thèmes et images reviennent souvent. La forme la plus connue est l’« irezumi » qui consiste en un tatouage intégral du corps, appelé Horimono, et comprend beaucoup de motifs codifiés.

Il concerne les bras, les jambes, le dos et le torse. C’est un tatouage traditionnel qui se fait au Japon et peut représenter une œuvre de toute une vie. Il est légal depuis l’année 1945, mais peut faire dépenser beaucoup de fortune.

Aujourd’hui, les yakuzas ou les Japonais préfèrent se faire tatouer de petits motifs rapides dont les modèles sont liés à la culture de l’Occident.

Le tatouage asiatique traditionnel est la forme la plus privilégiée par les Yakuzas et les thèmes sont codifiés par des dragons ou des poissons.

Les tatouages des Yakuzas sont de magnifiques œuvres d’art et recouvrent les cercles noirs par d’autres colorations. Ce sont les images qui reviennent très souvent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*