Le dessin de tatouage polynésien

Se faire tatouer est en vogue actuellement. Le choix est le plus souvent orienté vers le dessin de tatouage polynésien étant donné qu’il représente un certain emblème.

Quelle est l’origine de celui-ci ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quelles sont ses significations et ses représentations ?

L’origine du tatouage polynésien

Avant l’arrivée des Européens en Polynésie, il n’y avait aucune écriture de langue, pour exprimer l’individualité et la nature de chacun, des manuscrits étaient utilisé à cet effet. Ils évoquaient les classes sociales, la lignée et la puberté. Auparavant dès cette période, tous les pubères étaient tatoués.

Cette tradition avait été exclue après l’arrivée des missionnaires en 1797, mais au début des années 80, les Polynésiens l’ont revalorisé. Les dessins de tatouage avec des matériels en bois et en os ont été réalisés. Mais cela a été interdit par le ministère de la Santé par la suite pour des raisons hygiéniques.

Ceux qui sont polynésiens sont choisis de plus en plus. On met en valeur à la fois la raison artistique et emblématique. Une entreprise qui œuvre dans ce domaine vous propose le dictionnaire des symboles pour connaître les significations de ce que vous allez choisir et des artisans compétents pour le mettre en œuvre.

Les caractéristiques de ces symboles polynésiens

D’après la mythologie, chaque dessin de tatouage polynésien a été transmis aux humains par les deux fils du Dieu de création Ta’aroa. Il était vénéré ou tapu, et destiné aux adeptes ou shamans qui sont responsables des rites en rapport avec cette pratique.

Chaque motif est spécifique à chaque individu, ses activités, sa lignée et sa classe sociale. L’abstinence sexuelle et le jeûne sont obligatoires avant de se faire tatouer, on parle de période de purification.

Selon un certain docteur, on attache le patient entre deux troncs de bananiers. Le tatoueur chante un petit air suivant la cadence du petit maillet.

Pour qu’il n’y ait aucune goutte de sang versé par terre, il est ensuite essuyé avec un morceau de tapa, une pièce d’étoffe obtenue à partir de l’écorce d’un arbre battu à l’aide d’un bâton.

La signification des tatouages polynésiens

Le dessin de tatouage polynésien a repris sa valeur à l’aide des motifs que le missionnaire Karl Von Steinen a dessiné. Certains sont figuratifs, ils représentent notamment des personnages, des plantes ou des animaux. D’autres sont non figuratifs, leur symbole n’est pas bien déterminé.

L’endroit où le symbole est placé a autant de sens que le symbole lui-même. Un dessin est propre à une personne, c’est un rituel traditionnel et il continue à être conservé.

Les jeunes doivent se faire tatouer dès la puberté, c’est pour attester que vers l’âge de 12 ans, ils passent de l’enfance à l’âge adulte.

On peut ensuite se faire tatouer au fil du temps, le nombre de symboles sur le corps d’une personne est proportionnelle à sa valeur. Cela reflète sa richesse, sa force et sa puissance. C’est la raison pour laquelle les chefs et les guerriers étaient les plus tatoués. On vénérait ces to’oata comme on les appelle et on déshonorait ceux qui n’en ont pas.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*